Un naturisme libre

En France, le naturisme est aujourd’hui généralement pratiqué en milieu libre sur les plages dédiées ou dans des centres privés et fermés. L’originalité d’Héliopolis réside dans son statut de Domaine privé ouvert au public et uniquement délimité par la mer.

Malgré tout la pratique de la nudité est régie par un arrêté municipal définissant trois zones :

* celle où la nudité est “de règle” : bords de mer.

* celle où la nudité est interdite : la zone portuaire, les bâtiments publics (Mairie, Poste), la place Durville.

* celle où la nudité est libre : tout le reste du Domaine.

C’est bien cette liberté de pouvoir choisir d’être ou de ne pas être nu sur la plus grande partie du Domaine, qui constitue la belle originalité d’Héliopolis. A la différence de tous les centres naturistes fermés, un esprit de grande tolérance y règne, et l’on peut croiser sur les corniches au même moment, des hommes et des femmes nus, d’autres en vêtements de travail ou de promenade, d’autres encore en minimum (attribut ancien de l’époque des docteurs Durville, mais encore porté aujourd’hui, constitué d’un triangle de tissu et de trois liens, aussi appelé “le passe-port”, puisqu’il permet de traverser l’espace portuaire sans risque de verbalisation).

La boutique des minimums dans les années 60.
Défilé de minimums à Héliotel en août 2020, organisé par NU2

Le paréo, autre indispensable de la vie sur le Domaine, est porté aussi bien par les femmes que par les hommes. Il existe de multiples façons de le nouer autour du corps ou de l’utiliser tout au long de la journée.

Une tradition levantine : on enlève son paréo sur le port afin de souhaiter bon retour à
ceux qui quittent l’île. Cette joyeuse pratique est tolérée depuis toujours
Traverser nu la place du village est autorisé par une note du maire d’Hyères, mais pour y stationner, il faut un minimum ; les subtilités de la pratique de la nudité à Héliopolis !

Cette approche permet d’apprivoiser la pratique de la nudité à son rythme, et pour de nombreuses personnes, au départ réticentes, de repartir convaincues de ses bienfaits sur le corps et l’esprit.

Le plus grand respect est donc la condition essentielle pour vivre ou séjourner à Héliopolis :

* respect de la nudité totale pour les non naturistes

* respect d’un choix de vie “habillée” pour les nudistes convaincus.

Toute radicalité se doit d’être abandonnée sur le continent afin de pouvoir appréhender, comprendre et vivre cet esprit levantin bien spécifique.

La joie de nager nues !

Domaine privé mais ouvert à tous, Héliopolis est aussi un lieu qu’il faut préserver ; le naturisme doit y rester vivant et libre. Le Syndicat d’administration et les associations levantines telles que :

* l’ADIL : Les amis de l’île du Levant, créée en 1947

* l’ALN : Les Amoureux du Levant Naturiste; créée en 2004

* LLN : Le Levant Naturiste, créée en 2014

sont en permanence attentifs à valoriser, promouvoir et défendre les valeurs du naturisme et la pratique de la nudité. En 2021, le Syndicat d’Héliopolis a créé des petites plaquettes où sont gravées des phrases simples et poétiques, invitant chacun à goûter les joies de la nudité. Ces plaquettes sont fixées sur les poteaux de signalisation répartis sur tout le Domaine.

Les plaquettes émaillées réparties sur tout le Domaine aux croisements des corniches.

“Le Domaine d’Héliopolis est souvent qualifié de paradis ; la preuve, c’est qu’on y vit tout nu ! ” (parole d’un levantin !)